• Les fleurs du mal // Charles Baudelaire

    Titre : Les fleurs du mal

    Auteur : Charles Baudelaire

    Edition : Gallimard NRF

    Genre : poésie

    Pages : 353

    Ma note : 

     

    Résumé :

    « Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? / Au fond de l'inconnu, pour trouver du nouveau ! »
    Ces vers du « Voyage » éclairent à eux seuls l'entreprise du poète. Esprit vagabond, toujours mobile, Baudelaire explore les dédales de la conscience. Il atteint tantôt à l'extase, tantôt se perd dans les abîmes du péché. À travers ses poèmes, il nous fait partager le drame qui se joue en lui et qui n'est autre que la tragédie humaine. Baudelaire, premier poète moderne, donne à la poésie sa véritable dimension : exprimer, par-delà les mots, ce vertige absolu qui s'empare de l'âme. Tout chez lui, en lui affirme la nécessité de la souffrance, la fatalité du péché. Tout traduit en lui une âme profondément troublée mais charitable. Baudelaire fait des Fleurs du Mal un immense poème de la vie et du monde.

     

    Mon avis :

    Est-ce la posésie qui n'est pas faite pour moi ? Je pense plutôt que c'est celle de Baudelaire en particulier que je n'apprécie pas...

    Je n'ai pas aimé du tout ce recueil de poèmes, pourtant adoré et porté aux nues par la grande majorité des lecteurs. Je l'ai trouvé trop sombre, trop glauque, trop empli de désespoir. Par ailleurs, il y a énormément de références que je n'ai pas comprises (références à l'art, à la mythologie...), ce qui m'a donné l'impression d'être complètement stupide tant je ne comprenais pas le propos du poète. Et ce n'est jamais agréable d'avoir le sentiment d'être une imbécile !

    Restent cependant quelques pépites, quelques rares poèmes du recueil que j'ai adorés : Invitation au voyage, L'Albatros, L'Horloge (merci à Mylène Farmer de me l'avoir fait découvrir ! Cette mise en musique est magistrale !), Les Aveugles, L'Âme du vin. Voici les quelques poèmes que je retiendrai et que j'ai appréciés.

    Cette expérience de lecture ne fait que renforcer mon opinion sur le fait que je suis quasiment hermétique à la poésie. Je ne regrette cependant pas d'avoir tenté l'expérience et mon mauvais ressenti ne m'empêchera pas de découvrir d'autres œuvres par d'autres poètes qui, peut-être, sauront plus me toucher que Baudelaire.

    En bref, un poète qui m'a laissée complètement de marbre et un recueil qui, loin de m'emporter, m'a laissée sur le bas-côté.


  • Commentaires

    1
    BlueMoon
    Samedi 15 Mai à 23:45

    Oh mince !! Je suis désolée qu'il ne t'ait pas plu !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :